La Suisse a récemment introduit un nouveau système de médiation pour les litiges relatifs aux services financiers dans le cadre de ses mesures visant à améliorer la protection des investisseurs. En vertu de la législation suisse, les prestataires de services financiers sont désormais tenus, entre autres, de s’affilier à un organe de médiation s’ils servent des clients privés (y compris des clients privés opt-out).

Les prestataires de services financiers suisses et étrangers ont actuellement le choix entre neuf organes de médiation différents – ils font un choix pour eux-mêmes et leurs clients. Des milliers de prestataires de services financiers se sont déjà affiliés à un organe de médiation et informent actuellement leurs clients à ce sujet conformément aux articles 8 et 79 de la Loi sur les services financiers (LSFin).

Quelle impression l’organe de médiation pourrait-il laisser aux clients ? K-Geld partage sa première impression sur les nouveaux services de médiation LSFin en Suisse, du point de vue du client: Lire l’article – K-Geld 2/2021 (disponible en allemand seulement).